Mission de supervision du PAOPA en Afrique Centrale

Publication : Fév 05th, 2018

La troisième mission de la phase principale Programme d'Appui aux Organisations Paysannes (SFOAP) en Afrique centrale de supervision du FIDA

a eu lieu du 11 au 21 Septembre 2016. L'objectif de la mission était de passer en revue les activités, le niveau d’exécution notamment le dispositif de suivi- évaluation ainsi que la gestion financière des activités du programme.

Outre l’entretient avec la Présidente de la PROPAC, l’équipe du FIDA a travaillé  avec les responsables du Secrétariat Permanent de la PROPAC. Des consultations ont également eu lieu avec l’équipe du Secrétariat Exécutif de la CNOP-CAM. La mission a également participé à une visite de terrain dans  la coopérative AFIDI NNAM au sud du Cameroun.  La coopérative met en œuvre un microprojet de distribution d’intrants agricoles dans le cadre de la mise en œuvre des fournitures de services économiques aux organisations paysannes.  Une descente a également eu lieu en RCA particulièrement au siège à la CNOP-CAF et elle a permis à l’équipe du FIDA de travailler avec le groupe des  Eleveurs Sans Frontière (ESF), ainsi d’apprécier le niveau d’avancement du projet de distribution de poussins d’un jour et médicaments vétérinaires en RCA. Tout au long de la mission, des réunions ont été organisées dans les deux pays avec des représentants des programmes de pays du FIDA et de la délégation de l'Union européenne (en Afrique centrale seulement).

Au cours de la séance  de restitution,  l’équipe du FIDA s’est dite satisfaite du des efforts qui sont réalisés par la PROPAC dans la mise en œuvre du PAOPA en Afrique Centrale. Ces efforts se traduisent par une attitude proactive et dynamique de l'équipe de communication comme démontré dans le site  web ainsi que les mis à jour dans les réseaux sociaux, la production de brochures et de matériel de communication. Ainsi que la mise en place d’une plate-forme pour les documents et les partager avec les membres information (www.sipropac.org).  Elle recommande dans l’aide mémoire qui servira de guide pour la suite des activités, la nécessité de renforcer la production et le partage des connaissances, de développer une stratégie pour la mobilisation des fonds, un élément clé pour la durabilité de l'organisation.