Capitalisation du Programme d’Appui aux Organisations Paysannes en Afrique (PAOPA)

Publication : Fév 05th, 2018

sfoap-map

Yaoundé – 01 au 03 juin 2015

L’objectif de l’atelier est de contribuer au renforcement des capacités des réseaux et de leur membres et rendre visibles les résultats du PAOPA.

La phase pilote du Programme d’appui aux organisations paysannes africaines (PAOPA) à été lancé de 2009 à 2012. Elle avait pour but de renforcer les capacités des OP des pays africains, leurs réseaux régionaux et panafricains. Cette phase pilote établit à l’échelle continentale regroupait les quatre réseaux régionaux d’OP en Afrique subsaharienne (EAFFPROPACROPPA et SACAUpour travailler de concert au sein d’un même programme destiné à appuyer le développement institutionnel de leurs organisations à tous les niveaux. Elle bénéficiait du financement l’Union européenne et le FIDA (EUR 6.2 million).

La phase principale quant à elle a démarré en 2013 et doit s’étendre jusqu’en 2017. Elle prend appui sur les résultats et les enseignements tirés de la phase pilote pour amplifier les activités et la portée du programme. Elle vise à renforcer et à consolider les capacités institutionnelles des OP et à leur donner plus de poids dans les politiques et programmes agricoles. En outre, la phase principale soutient le développement des services économiques des OP afin de faciliter l’intégration des petits paysans dans les filières agricoles. Ce soutien est axé sur un nombre limité de cas afin d’en évaluer les résultats et l’impact, et de généraliser ce qui réussit en s’appuyant sur la création et le partage des savoirs.

Au cours de cette phase, un cinquième réseau régional, l’UMNAGRI (Union Maghrébine et Nord Africaine des Agriculteurs) s’est associé, élargissant la portée géographique de celle-ci à l’Afrique du Nord. Le programme soutient désormais 68 organisations paysannes nationales (OPN) dans 49 pays, leurs cinq réseaux régionaux et la PAFO.

De manière globale, le programme s’articule autour de 4 composantes :

- Composante 1 – Renforcement institutionnel;

- Composante 2 - Participation à l’élaboration des politiques ;

- Composante 3 - Fourniture de services économiques ;

- Composante 4 - Appui aux activités panafricaines.

Le FIDA supervise et cofinance la phase principale du PAOPA. L’Union européenne (EU), la Direction du développement et de la coopération (DDC) de la Confédération suisse et l’Agence Française de Développement (AFD) apportent également des fonds par l’intermédiaire du FIDA. Le coût total du programme est estimé à 19,9 millions d’EUR.

Les échanges d’informations et le soutien mutuel entre les OP, les plates-formes nationales et les réseaux régionaux impliqués dans le programme sont des aspects forts et innovateurs du PAOPA et sont promus à tous les niveaux. Néanmoins, l’une des leçons apprises de la phase pilote est que la capitalisation est un domaine du programme qui a besoin d’être renforcée. Pour répondre à ce besoin, dans le cadre de la formulation du programme les OPR et le FIDA ont prévu chaque année l’organisation d’un évènement de capitalisation avec le Comité de Pilotage.

L’atelier se déroulera en plénière et devra couvrir les thèmes/activités suivants :

- Présentation d’une étude de cas par chaque OPR et discussion

- Soutien méthodologique par le prestataire de services sur comment améliorer la préparation et le partage des études de cas sous chaque composante

- Discussion et suggestions par le prestataire de services sur d’autres instruments à utiliser pour améliorer la capitalisation et le partage et la diffusion des expériences et des résultats du programme (par exemple á travers d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'une utilisation systématique du site web du PAOPA, des social media etc.)

Le prestataire de services sera chargé de :

- La coordination des OPR pour la préparation des études de cas

- La préparation méthodologique et l’agenda détaillé de l’atelier de capitalisation en collaboration avec la PROPAC et le FIDA.

- L’animation et facilitation de l’atelier

- La production d’un document simple qui donne des indications sur comment améliorer le partage des expériences et les résultats du programme à tous les niveaux (amélioration des études de cas, autres instruments à utiliser etc.)

- La production d’un rapport qui résume les résultats des discussions et des leçons apprises de l’atelier.

Les participants à l’atelier sont :

- Les représentants réseaux régionaux et de leurs membres nationaux ;

- Les représentants du gouvernement de l’état du Cameroun ;

- Les représentants de partenaires (FIDA ; UE, DDC, AFD, CTA, FAO, AgriCord etc.)

Un certains nombre de documents seront mis à la disposition des participants pour permettre de mener à bien les travaux parmi lesquels :

- Rapport final de la phase pilote du PAOPA

- Document de formulation du PAOPA phase principale avec documents de formulation régionaux

- Manuel des Procédures du Programme

- Plan de Visibilité et communication du Programme

- Lien du site web PAOPA

- Derniers rapports annuels par les OPR

Les questions de logistiques et d’organisation de l’atelier seront gérées par la PROPAC. Elle sera également responsable d’assurer la visibilité de l’événement.{jcomments off}