Mise en œuvre du Programme d’Appui aux Organisations Paysannes d’Afrique (PAOPA) au Congo-Brazzaville

Publication : Aoû 29th, 2018

 

DSC 1129 resultat

La mission de suivi/accompagnement a été conduite à la CNOP-Congo par M. Nga Célestin, Secrétaire Exécutif de la PROPAC, assisté de M. Tchoungui Michel, Assistant à la Communication. Elle s’est déroulée à Brazzaville dans la période du 20 au 26 Août 2018. L’objectif était d’assurer un suivi de proximité de la mise en œuvre du Programme d'Appui aux Organisations Paysannes d'Afrique (PAOPA), en vue d’apporter un appui technique aux leaders et staffs techniques de la CNOP-Congo pour le respect du calendrier relatif à la clôture du programme PAOPA.

Plus spécifiquement, il s’agissait de a) Evaluer l’état d’avancement de la mise en œuvre du PTBA 2018 ; b) Evaluer le niveau de justification des dépenses engagées par la CNOP-Congo, ainsi que UGEA et ABBON dans le cadre des projets économiques ; c) collecter tous les justificatifs disponibles et non encore envoyés au Secrétariat régional de la PROPAC ; d) élaborer un chronogramme pour les activités à réaliser jusqu’au 15 octobre; e) proceder au lancement du programme IPER.

DSC 0008 resultat

Dans l’ensemble, au titre du PTBA 2018, l’exécution du PAOPA a permis à la CNOP-Congo la prise en charge salariale des personnels permanents de janvier à mars 2018 ; le paiement du loyer et les charges de fonctionnement du bureau ; la production des supports de communication contribuant à la visibilité ; l’organisation de deux tables rondes sur le thème de l’accès au financement des femmes rurales en vue de leur autonomisation ainsi que de nombreuses les actions de plaidoyer ; le suivi de proximité des projets de l’UGEA et Abbon par le cadre d’appui local ; l’organisation de deux sessions de formation délocalisées en lobbying et plaidoyer à Pointe Noire et Dolisie ; l’organisation d’une consultation nationale multi-acteurs sur la loi d’orientation agricole proposé par le gouvernement congolais ; l’identification des initiatives portées par des jeunes entrepreneurs dans la perspective de l’IPER. Les fonds ont aussi servi à la mise à jour de la base de données et à la formation délocalisée sur le lobbying et plaidoyer à Brazzaville. Le contrat de consultation entre « Forum des Jeunes Entreprises du Congo» et la CNOP-Congo a été finalisé pour l’accompagnement des jeunes entrepreneurs agricoles à Brazzaville au Congo dans le cadre de la mise en œuvre du programme IPER (Initiative et Promotion de l’Entrepreneuriat Rural). Ainsi, le rapport entre les activités réalisées et celles prévues au titre du PTBA 2018 donne, à ce jour, 25 Août 2018, un taux de réalisation de 73,33%.

Les projets économiques bénéficiaires de la composante 3 du PAOPA à savoir : le projet UGEA, « Appui à la production d’engrais organique par la transformation de l’Échinochloea et l’élevage de volaille pour les maraîchers de la rive droite du Djoué » et le projet ABBON, « Appui au stockage et à la commercialisation des produits vivriers dans la Bouenza » poursuivent leur développement. Le projet UGEA a reçu la première tranche des fonds additionnels qui ont permis d’aménager et d’équiper un deuxième poulailler destiné à l’élevage de poulet de chair. Par ailleurs, avec la décrispation du climat socio-politique du Congo, la perspective de la levée de l’interdiction des pirogues sur le fleuve Djoue enthousiasme les responsables de l’organisation. Le projet Abbon a quant à lui réaménagé et équipé l’entrepôt de stockage de produits vivriers avant leur acheminement vers le marché.

DSC 1159 resultat DSC 1020 resultat

 

 

 

 

 

 

S’agissant de la visibilité de la CNOP-Congo, la stratégie de communication élaborée en 2015 a permis à l’organisation d'intensifier ses actions de plaidoyer en direction des pouvoirs publics, des partenaires et parties prenantes au développement de l'agriculture et du secteur rural. la CNOP-Congo est partie prenante de : 1) Projet de développement de l’Agriculture Commerciale (PDAC) de la Banque Mondiale ; 2) trois Projets de Coopération technique entre la FAO et le gouvernement (TCP1 : appui à la stratégie des OP TCP2 : Appui à la promotion de l’agro-écologie ; TCP3 : Appui à la valorisation des Eaux pour l’agriculture et l’élevage dans le cadre de l’irrigation; TCP4 : Appui à la rédaction d’une stratégie pour les semences végétales, animales et halieutiques). La CNOP-Congo siège aux Comités de pilotage de projets cités. La CNOP-Congo est aussi signataire du Plan de travail conjoint des Agences des Nations Unies avec le gouvernement (UNDAF). La CNOP-Congo est membre du Comité CODEX Alimentarius du Ministère de l’Economie et de l’Industrie et du Porte Feuille Public). Aussi la CNOP-Congo est membre du Comité de direction de l’Institut national de recherche agronomique placé sous la tutelle du Ministère de la recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique. La CNOP-Congo représente aussi les OP dans le Comité Inter-Etats des Pesticides de l’Afrique Centrale (CPAC). La mission rappelle que la CNOP-Congo est signataire du Pacte PDDAA/NEPAD au nom des organisations des producteurs agricoles. La CNOP-Congo a récemment procédé à l’actualisation de sa plaquette de présentation institutionnelle, toutes les activités organisées s’accompagnent de supports de communication (Roll up, Banderoles, t-shirts, foulards, casquettes, gilets, etc.) et les médias radios, télévision et presse écrite y sont associées. Mais, la CNOP-Congo ne possède pas de site web. L’animation de la page Facebook est faible (www.facebook.com/cnopcongo). L’organisation ne saisit toujours pas l’opportunité de renseigner non seulement la fenêtre qu’elle possède dans le site web de la PROPAC (www.infopropac.org ) et la base de données (www.sipropac.org ) pour valoriser encore plus son action.

DSC 1087 resultat

Relatif à sa gestion financière, La CNOP Congo a mis en place un registre de contrats, un registre des biens, la production des états trimestriels de rapprochement bancaire. Elle a poursuivi l’amélioration du système de la production des rapports financiers, le classement des pièces justificatives par grand bloc d’activités et par année. Le compte bancaire est géré sous la double signature du président, de la vice-présidente et du chargé de programme. Le carnet des chèques est détenu par le chargé des finances. Le manuel de procédures a été révisé. La mise en place de la petite caisse est effective, elle permet d’assurer les dépenses courantes de l’organisation et d’éviter l’émission des chèques de très faible montant. Pour la passation des marchés, une commission a été mise en place Le rapport d’audit de l’exercice 2017 a été envoyé à la PROPAC. L’audit des comptes annuel de 2018 sera effectué par un consultant et le rapport envoyé à la PROPAC le 20 octobre 2018.

DSC 0007 resultat

La mission a noté avec satisfaction l’extension des bureaux de l’organisation. Aussi la CNOP-Congo a renforcé sa crédibilité en tant que représentant des petits producteurs agricoles au Congo. Mais la mobilisation des ressources est largement insuffisante pour rendre des services aux membres malgré les dossiers de financement soumis aux partenaires. Le PAOPA reste la seule source de financement disponible de l’organisation. En s’attelant à clôturer le programme en octobre dans le respect du chronogramme convenu et des procédures édictées, la CNOP-Congo devrait mettre un accent sur la mobilisation des ressources supplémentaires pour sa durabilité.